Les abeilles sont en danger, notre éco-système aussi

Des initiatives pour la défense des abeilles...

Notre projet est la mise en place d’initiatives concrètes pour la défense des abeilles. Nous parrainons Jérôme et Céline, apiculteurs dans la Drôme, Le rucher du golfe de Royans.



Nous souhaitons activement sensibiliser l’opinion publique sur le rôle des pollinisateurs, leur impact et la menace actuelle.

L’abeille est en danger, notre eco-système aussi.

Nul ne saurait être surpris par cette affirmation. Toutefois, sommes-nous conscients du rôle essentiel des pollinisateurs dans la protection de la diversité biologique ?

Un avenir sans abeilles serait funeste sur les plans écologique, économique et social. Le manque de pollinisateur aurait comme première conséquence la réduction du rendement des récoltes, fruits, céréales, légumes… 1/3 des récoltes reposent sur la pollinisation des abeilles.

Un phénomène de mortalité anormale et récurrente des colonies d’abeilles domestiques a été constaté en Europe depuis la fin des années 90 : le syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles, CCD - « Colony Collapse Disorder ». L’utilisation de certains pesticides et insecticides écotoxiques semble avoir accélérer ce phénomène dans des proportions dramatiques.

Les raisons essentielles :
-  Parasites, virus, champignons ;
-  l’utilisation des pesticides & insecticides ;
-  la dégradation des habitats
-  Le frelon asiatique, affreux prédateur ;
-  Le déficit des ressources alimentaires variées (réduction de la biodiversité florale du fait de la réduction des zones de friches, prairies, jachères).

Des initiatives sont entreprises, notamment en France, depuis mai 2015, avec le plan « France Terre de pollinisateurs".

Nous pouvons agir au quotidien pour permettre aux abeilles de se nourrir, se reproduire et assurer l’avenir des générations suivantes.

Quelques conseils :

-  N’utilisons pas de pesticides dans nos jardins, la bouillie bordelaise est efficace pour lutter contre les pucerons et autres parasites
-  Ne pas utiliser de désherbants sélectifs,
-  Moins tondre afin de favoriser la repousse de nouvelles plantes
-  Semez des mélanges de plantes mellifère qui sécrètent du nectar et du pollen, les abeilles ont besoin de butiner une grande diversité d’espèces florales
-  Favorisons les essences locales (lavande, acacia, trèfle, bruyère, thym, origan, menthe, romarin...) et les végétaux locaux (ce qui relève du défi car la botanique définit le végétal local comme tous les végétaux qui étaient présents sur une aire de répartition avant l’année 1500 et la période des grandes découvertes qui a conduit à l’échange de végétaux entre continents.
-  Les abeilles ont besoin des espèces rustiques et des mauvaises herbes !
-  Coté fleurs : asters, campanules, roses trémières, muscaris, myosotis, arabettes (ou corbeilles d’argent), mélilots blancs, hellébores... et bien sûr les lavandes et les bruyères.
-  Côté arbustes, pensez aux petits fruits, à l’épinette vinette, au houx commun et, si vous l’aimez, au rhododendron. Plantez un cognassier, des troènes, un seringat, un laurier-thym…
-  Sachez que le lierre, la clématite, la glycine, le chèvrefeuille et la vigne vierge aussi sont mellifères.

Notre initiative pour 2018 : semez des fleurs !


FRANCITAL environnement - 25 petite rue de la plaine - BP80034 - 38301 Bourgoin-Jallieu | Tel. : 04 74 19 07 10 | Fax : 04 74 19 07 11 | E-mail : contact@francital.com